• Bienvenue sur le site de notre huile d’olive crétoise Saltis !

    Concoctée dans un petit village du Nord de la Crète (région MILOPOTAMOU), l’huile d’olive crétoise vierge extra Saltis fait l’objet d’une AOP (Appellation d’Origine Protégée). Fruit d’un travail artisanal et familial, cette production est fabriquée dans le respect des procédés traditionnels, uniquement avec une pression à froid et une extraction mécanique.

    La subtilité de ses arômes fruités verts, son taux d’acidité très bas et sa concentration importante en antioxydants en font un produit authentique et de très haute qualité. À la base d’une alimentation saine du célèbre et bénéfique régime crétois, cette huile est reconnue dans le monde entier. Idéale en assaisonnement et pour cuisiner.

    Bonne dégustation !

Qui sommes nous ?

Fondée à Commelle-Vernay (Loire, 42) au cours de l’année 2013, la société SALTIS possède le statut SARL (société à responsabilité limitée). Cette dernière est familiale et a pour but de commercialiser et de promouvoir l’huile d’olive crétoise qui est issue de notre région d’origine (région Milopotamou). Cette société se compose de M. Nikolaos NIKTARIS en qualité de gérant ainsi que de ses enfants en tant qu’associés.

Nous vendons notre huile d’olive crétoise SALTIS vierge extra aux particuliers comme aux professionnels. De plus, elle est disponible dans plusieurs épiceries fines (liste de nos revendeurs). Plusieurs restaurants de la région l’ont également déjà adoptée !

  • Nos Produits

    En cliquant sur les produits ci-dessous vous accéderez directement à leur différentes gammes et options.

Huile d'olive

Huile d'olive Bio

Miel Saltis

  • Notre methode de travail

    L’huile d’olive donne de la vie aux années et des années à la vie

Tout commence par la récolte…

La variété des olives Koroneiki est récoltée entre le mois d’Octobre et le mois de Janvier. La récolte des olives s’effectue aux niveaux des arbres, à l’aide d’une perche avec peigne électrique. Après les avoir fait tomber, elles sont récupérées dans de grands filets placés au pied des oliviers.

la préparation des olives

Un premier tri permettant d’enlever la terre et les feuilles est réalisé avant d’être placées en caisses aérées et à l’abri de la lumière pour prévenir de la fermentation lors du transport jusqu’en coopérative. Un lavage du fruit est prévu avant l’extraction de l’huile d’olive. Ces opérations sont réalisées dans les 12 à 24 h afin d’éviter toute altération du produit.

les olives sont prêtes à être broyées, puis malaxées…

Les olives sont broyées dans des appareils modernes automatisés (broyeurs à marteaux), dans le but d’obtenir une pâte, qui favorisera par la suite l’extraction de l’huile. La pâte d’huile est transférée dans un malaxeur (bac en acier avec pales en rotation). Cette phase permet de favoriser la séparation des molécules d’eau de celle de l’huile. Le malaxage se déroule à froid (27 à 28°), et dure entre 20 et 40 minutes.

Extraire leur huile

La pâte passe dans une centrifugeuse à axe horizontal qui va séparer les parties solides (grignons) des parties fluides (eau et huile). Une deuxième phase de centrifugation verticale va permettre la séparation de l’eau et de l’huile.

Prête à être dégustée, l’huile d’olive est conservée dans des conditions optimales.

L’huile d’olive crétoise SALTIS est conservée dans de grandes cuves d’acier, sous une atmosphère d’azote (pour prévenir de l’oxydation du produit). Avant sa mise en bidon, elle est filtrée pour la rendre encore plus limpide. Enfin, l’huile d’olive est stockée dans des bidons métalliques afin de prévenir de l’altération de cette dernière par le soleil.
  • L’huile d’olive, un produit « noble »

    Les oliviers baignent sur les rivages de la Méditerranée depuis plus de 6000 ans. L’huile d’olive est donc connue depuis la plus haute antiquité. Les Grecs anciens, les Arabes, les Romains l’utilisaient déjà pour leur cuisine (à l’origine de la cuisine méditerranéenne) et pour leurs produits cosmétiques.

La composition de l’huile d’olive

L’huile d’olive est essentiellement composée de bons acides gras ! Non seulement ils ne collent pas aux parois artérielles, mais ils font baisser le taux de cholestérol !

Le pourcentage de chacun de ces acides gras ne doit pas être confondu avec l’acidité d’une huile. Ce concept sert à mesurer le niveau qualitatif d’une huile et à déterminer sa catégorie. Une huile d’olive vierge extra doit avoir un taux d’acidité inférieur à 0,8% et l’huile vierge inférieur à 2%. Le taux d’acidité est essentiel car elle est un facteur prépondérant de qualité et de longévité du produit, et donc, de santé pour le consommateur. Une huile d’olive à fort taux d’acidité va se dégrader beaucoup plus vite.

Le taux d’acidité dépend principalement des conditions de récolte de l’olive et de la rapidité de trituration. L’acidité augmente avec l’altération du fruit (stockage trop long, contact avec le sol, fermentation et moisissure) ; c’est pour cela que l’extraction de l’huile doit être faite au plus prêt de la localisation des oliviers !

L’acidité n’a rien à voir avec l’ardence (sensation de piquant dans la gorge). L’ardence est un marqueur de qualité indéniable car elle est perceptible uniquement dans les huiles obtenues sans stockage excessif ni de sur-maturité des fruits.

  • La dégustation de l’huile d’olive

    Les caractéristiques organoleptiques de l’huile d’olive vont varier en fonction des terroirs, des variétés et des stades de maturité du fruit. On retrouve 3 rubriques principales :

Les goûts de l’huile d’olive

L’amertume est le seul vrai goût, au sens physiologique du terme, de l’huile d’olive, et est donc toujours considéré comme une qualité du produit. L’oleuropéine est le phénol qui donne à l’huile son amertume.

L’ardence

L’ardence (sensation de piquant dans la gorge) est également signe de forte présence de polyphénols. Le piquant dans la gorge est un signe d’une qualité d’olive indéniable, car elle n’est perceptible uniquement dans les huiles obtenues sans stockage excessif ni de sur-maturité des fruits.

Les arômes

Tout comme le vin, l’huile d’olive possède son « fruité », on en détermine l’intensité de sa dégustation, sa catégorie (fruité vert, fruité mûr et fruité noir) et sa description analogique (rappel de tomate verte, de foin, de banane…).